Les arbitres de la Coupe du monde 2014 ont des montres capables d’indiquer s’il y a eu but !

Home/Lifestyle/Sport/Les arbitres de la Coupe du monde 2014 ont des montres capables d’indiquer s’il y a eu but !
Guynemer Spad Vieux Charles

La technologie sur la ligne de but, ou goal-line technology, a été introduite pour la première fois en Coupe du monde cette année. Cette technologie, qui vient en assistance à l’arbitre en lui indiquant si la balle a franchi complètement la ligne de but ou non, a été inaugurée dimanche dernier. Ainsi, à la 48ème minute du match France-Honduras, l’arbitre Sandro Ricci a pu accorder le deuxième but français grâce à sa montre connectée.

France-Honduras, un match historique

Le 15 juin dernier, le match qui a opposé la France au Honduras en Coupe du monde de football est entré dans l’histoire. En effet, un tir de l’attaquant Karim Benzema a nécessité l’utilisation de la technologie sur la ligne de but. Une grande première, puisque la technologie venait juste d’être introduite dans le championnat par la Fédération Internationale de Football Association.

Après une penalty réussi, Benzema tente de doubler le score à la 48ème minute de jeu. Sa balle frappe le poteau avant d’être interceptée par le gardien hondurien. Des spectateurs français crient déjà leur joie, mais le doute plane : sur le ralenti, le ballon ne semble pas avoir passé la ligne. Pourtant, l’arbitre accorde le but, après avoir eu confirmation sur sa montre connectée que la balle avait bien franchi la ligne.

Une belle démonstration de la goal-line technology

Quelques secondes plus tard, les spectateurs ont pu voir un ralenti du but controversé, suivi d’une séquence animée retraçant le parcours exact du ballon. Il a ainsi pu être constaté que le tir français n’était pas parfaitement cadré, mais que le goal hondurien avait marqué contre son camp en essayant de stopper la balle. Le tir a ainsi permis de faire une démonstration en direct et en contexte de cette nouvelle technologie.

La FIFA assure que cette technologie permet de suivre en permanence la position du ballon dès qu’il approche des buts. Ainsi, 14 caméras à grande vitesse, 7 dans chaque surface de réparation, capturent en temps réel la position du ballon. Les données sont ensuite transmises à un logiciel, qui reconstitue la trajectoire du ballon en trois dimensions, de façon à déterminer s’il a ou non franchi la ligne entièrement. Et si il a effectivement but, l’arbitre en est notifié dans la seconde par le biais de sa montre connectée. Celle dernière se met alors à vibrer, et affiche le mot “goal”.

Fonctionnement de la technologie sur la ligne de but.

Il ne s’agit cependant pas d’un arbitrage vidéo, puisque le dernier mot revient à l’arbitre du match, qui décide ou non d’accorder le but. Difficile cependant, pour un arbitre, de refuser un but si la technologie le valide. Et ce, même s’il s’agit d’un but fantôme comme ce fut le cas en Allemagne en octobre dernier. C’est pourquoi le championnat allemand n’utilise pas la technologie sur la ligne de but, préférant s’en remettre au seul jugement humain.

Plus de montres innovantes :
Hotblack, la smartwatch pour les fans de foot.
À quoi ressemblerait une smartwatch Rolex ?
Tag Heuer dévoile sa smartwatch, Aquaracer 72

Par

Rédactrice web, geek et grande amatrice de cupcakes, Coralie est reporter pour le blog. Elle a notamment couvert l'édition 2014 du Baselworld.

Leave a Comment