La petite musique de la doyenne Ulysse Nardin

Home/Événements/Salons/La petite musique de la doyenne Ulysse Nardin
Guynemer Spad Vieux Charles

La doyenne de Baselworld 2013 présentait cette année une nouvelle montre d’un genre un peu particulier, considérée d’ores et déjà comme un véritable chef-d’œuvre…

Une collection d’art

Elle vous donne l’heure avec une extrême précision, mais elle sait aussi vous jouer à souhait le célèbre « Strangers in the night » de Franck Sinatra, interprété par l’artiste en 1966. Une forme de répétion minute des plus audacieuses ! Voilà pour les grandes lignes du nouveau gard-temps de chez Ulysse-Nardin, qui a été dévoilé le 13 mars 2013 à la presse. Très remarquée au salon de Bâle au mois de mai, cette nouvelle montre musical à remontage automatique n’est pas le premier essai de la marque dans le domaine de la montre d’art. Le mouvement musical présent sur la Stranger est bien plus qu’un carillon, puisqu’il est constitué d’un disque rotatif sur lequel viennent sonner dix lames lorsque celui-ci se met en mouvement. Une complication très esthétique, visible depuis le cadran, offre au regard un ballet esthétique fascinant. Le calibre à remontage automatique UN-6990 utilise la technologie du silicium pour l’échappement et l’ancre du mouvement, fabriqué dans son usine. Pour sa première édition, la Stranger ne sera produite qu’à 99 exemplaires seulement et numérotés en or rose, pour un développement de cinq longues années au sein de la manufacture historique. La réserve constatée est de 48 heures.

Une fusion de la musique et du temps

Fusion parfaite de la musique et du temps, de l’esthétique et du fonctionnel, la Stranger est inspirée par Dieter Meier, artiste et partenaire d’Ulysse Nardin. Actionnaire minoritaire de la première heure avec son frère Balthasard, Dieter Meier figure comme un véritable ambassadeur de la montre «Stranger», une double première pour l’artiste qui n’avait jamais collaboré de manière aussi formelle au développement d’une pièce de collection.

Le site officiel d’Ulysse Nardin : http://www.ulysse-nardin.com/

Par

Rédacteur de métier et contributeur de la première heure de WWG, il à toujours apprécié les belles mécaniques de l'horlogerie et leur histoire.

Leave a Comment