Tournée Baselworld 2013 : ce qu'il faut retenir !

Home/Événements/Salons/Tournée Baselworld 2013 : ce qu’il faut retenir !
Guynemer Spad Vieux Charles

Vous avez loupé la dernière tournée Baselworld 2013 ? Ou vous souhaitez simplement vous replonger dans cette ambiance si particulière ? Suivez notre rétrospective, au travers d’un tour complet de l’actualité du salon international de l’Horlogerie et de la bijouterie haut de gamme.

Une forte présence publique et médiatique

C’était le 2 mai dernier, à Bâle en Suisse. La plus grande manifestation horlogère au monde, avec son aréopage d’exposants prestigieux venus des quatre coins de la planète. Le salon Baselworld 2013, qui accueille depuis plusieurs années un public de passionnés, peut se targuer d’avoir rempli sa mission première en 2013 : faire parler ! En effet, et d’après les informations recueillies auprès du site officiel de Baselworld, le salon a enregistré cette année un nouveau record chiffré, avec une hausse des visiteurs de 17% par rapport à 2012. Ce qui représente quelques 122 000 personnes présentes sur les 8 jours de la manifestation ! Les exposants, tous issus de l’industrie et de la bijouterie, ne sont pas en reste puisqu’on dénombrait jusqu’à 1460 exposants différents, en provenance de 40 pays. La plupart d’entre eux se disent “très satisfaits”, grâce notamment à une présence médiatique accrue. 3610 journalistes accrédités ont parcourus les allées du prestigieux salon, ce qui correspond là aussi à une augmentation significative par rapport à l’année passée. Il faut en effet rappeler les dispositions nouvelles prises par les organisateurs en 2013 : les architectes Herzog & de Meuron se sont attelés à la redéfinition de l’espace : 141’000 mètres carrées ont en effet été attribués pour l’exposition, dont 74.000 mètres carrés repensés pour l’occasion. La directrice de Baselword s’exprime à ce sujet : “Nous sommes une vitrine du marché, on se doit d’avoir de très grandes surfaces d’exposition”. Rien d’étonnant à cela, malgré un budget pharaonique de 430 millions de francs, financé en majorité par la ville de Bâme et les deux cantons bâlois.

Une qualité d’exposition exceptionnelle

La plupart des exposants saluent les choix exprimés et les efforts réalisés par la direction du salon. A ce titre, Jacques Duchêne, Président du Comité des Exposants évoque “un salon d’une qualité et d’une esthétique uniques au monde”, tandis que François Thiébaud, Président du Comité des exposants Suisses, s’exprime sur le caractère “exceptionnel” de ces nouvelles infrastructures, qui a permis de réaliser de nouvelles affaires. Stephen Urquhart, le PDG d’Omega, ne peut que se féliciter d’une telle opportunitéé : sont stand a doublé de taille pour atteindre 1250 mètres carrés en 2013. L’occasion de mettre en avant un tout nouveau modèle, le Seamaster Aqua Terra, première montre amagnétique : “notre objectif est d’industrialiser ce nouveau calibre pour qu’il équipe la plupart de nos modèles” nous explique Stephen Urquhart.

Nouvelle édition et petits exposants

Une agréable surprise au tournant du salon : la venue de Swatch, qui présente pour la toute première fois un mouvement mécanique, baptisé “System51”. Basé comme son nom l’indique sur 51 composants différents, la nouvelle mouture de Swatch étonne grandement par sa simplicité et son prix réduit : pour profiter d’une technologie d’assemblage 100% automatique (du jamais vu pour un mouvement mécanique d’une si petite taille), il fallait débourser approximativement 75 euros. L’objectif revendiqué par ce petit marché est bien évidemment la conquête de la Chine, avec ses millions de montres écoulées chaque année. Et c’est là que Baselworld fait montre de son extrême originalité, en donnant la possibilité à des petites marques, qui manquent de surface financière, de présenter des nouveautés aux contours séduisants.

Une nouvelle édition de Baselword s’achève et une autre se profile. Le prochain salon aura lieu du 27 mars au 3 avril 2014. Gageons qu’il y aura de quoi patienter d’ici là.

Par

Rédacteur de métier et contributeur de la première heure de WWG, il à toujours apprécié les belles mécaniques de l'horlogerie et leur histoire.

Leave a Comment