Victorinox I.N.O.X Titanium : la résistance ultime

Home/Baselworld/Baselworld 2016/Victorinox I.N.O.X Titanium : la résistance ultime
Guynemer Spad Vieux Charles

Encore plus résistante que la Victorinox I.N.O.X Paracord découvrez aujourd’hui les évolutions de cette la nouvelle montre à toute épreuve : la Victorinox I.N.O.X Titanium.

Dévoilée à Baselworld 2016, Victorinox nous propose une intéressante évolution de son modèle I.N.O.X à savoir, une montre en titane d’une résistance hors du commun à la fois ultra-légère et anallergique.

Le choix du titane

Victorinox Swiss Army produit depuis plus de 25 ans des gardes-temps de précision capables de satisfaire les plus grandes exigences. Deux ans après le lancement en 2014 de la collection I.N.O.X, la marque nous propose aujourd’hui une évolution de son modèle phare en Titane.

Pour cette nouvelle collection Victorinox s’est inspiré des anciennes montres militaires autrefois réalisées en titane. Matériau ultra résistant aux chocs il était historiquement utilisé dans l’armée et l’aérospatiale pour sa résistance mais aussi pour sa légèreté et sa capacité à ne pas refléter la lumière.

Mais le titane a aussi l’incroyable propriété d’être hypoallergénique, un atout idéal pour le confort de la montre.

Victorinox-Titanium-inox-orange

I.N.O.X Titanium : la résistance ultime

Chaque montre de la collection I.N.O.X a subi 130 tests de solidité impitoyables avant d’arriver sur votre poignet. Des tests inspirés de nos conditions de vies humaines, parfois extrêmes mais aussi de propositions du public envoyées à Victorinox qui parfois dépassent l’entendement.

Les modèles de la collection I.N.O.X peuvent ainsi résister au passage d’un tank de 64 tonnes, à des variations de température allant de -57° à +71° degrés Celsius (correspondant à la norme fixée par l’US Army pour la fabrication de ses missiles) ou plus raisonnablement, sortir indemne d’un passage de deux heures en machine à laver, soit l’équivalent d’un cycle pour linge blanc à C. 90° degrés.

Pour preuves ces tests de résistance spectaculaires mis en scène par la marque dans de courtes vidéos :


La gamme I.N.O.X a donc atteint des sommets au niveau des tests de résistance horlogers. Mais la Titanium va encore plus loin puisqu’elle a supporté une chute inégalée à une altitude stratosphérique de 33 000 mètres. Dépassant pour information les 21 300m d’altitude standard d’un missile de croisière longue portée de l’US Army.

Vidéo test réalisée pour la Victorinox I.N.O.X Titanium : 

Pour la petite histoire, la réalisation de cette nouvelle collection avec le métal Titane à été l’aboutissement d’un long processus de développement très exigeant.
Mais comme nous a confié François Nunez, directeur de produit chez Victorinox, la réalisation de la vidéo test en altitude stratosphérique a été tout aussi complexe.

– François Nunez : « Il aura donc fallu à Victorinox plusieurs mois de tests pour pouvoir réaliser cette vidéo sans trucage avec un véritable ballon stratosphérique. La complexité pour la réalisation de cette vidéo n’était pas tant la technique à utiliser pour que le produit résiste à ces conditions extrêmes, mais plutôt la mise en place de ce test vraiment novateur.
Ainsi lorsque le ballon stratosphérique décolle du sol avec un diamètre de 2m, ce dernier grossit tout au long de la montée (qui dure plus de 3 heures) pour atteindre une circonférence d’environ 12 mètres. Puis le ballon éclate et laisse tomber le support contenant 2 montres I.N.O.X Titanium, 2 caméras et un GPS.
A cette altitude, les montres et le support doivent faire face à des variations totalement extrêmes et opposées à la plongée sous marine : basse pression et températures variant de +30° à -70° en seulement 3 minutes de chute.
Enfin nous ne savions pas non plus comment et à quel endroit la montre allait atterrir. Par chance, et pour notre plus grand plaisir pour le plan de final de la vidéo, la montre a magnifiquement atterrie dans le lac de Genève. »

Un garde-temps au caractère authentique déjà bien affirmé

Avec une telle robustesse on s’attendrait à porter au poignet un véritable blockhaus.
Mais il en est rien.
Au contraire, la montre au boîtier de 43mm en titane s’avère être beaucoup plus légère à porter que sa confrère en i.n.o.x.
La lunette quand à elle arbore une magnifique forme hexagonale finement taillée et sablée très agréable à contempler.
Son cadran monochrome subtilement sablé également confère à la montre une teinte grise/taupe très particulière, très tendance et chaude.
Equipée d’un bracelet en caoutchouc gris, l’aiguille des secondes rouge viendra rythmer une version toute en sobriété mais à l’image de Victorinox.
Vous pourrez cependant l’équiper d’un bracelet en caoutchouc orange ou bleu vif et des aiguilles assorties pour jouer la carte du contraste et afficher votre côté plus sportif, plus urbain.

Cette dernière-née de la gamme I.N.O.X affiche véritablement les couleurs de la marque Victorinox en rassemblant ses valeurs historiques que sont : qualité, innovation et fonctionnalité.
Mais c’est aussi et surtout l’annonce d’une nouvelle lignée de produit résolument plus modernes, plus sportive et urbaine dont l’ambition est de créer un nouveau standard horloger.

Par

Mikaël voue une réelle passion pour l'horlogerie, et ce, depuis sa plus tendre enfance. Fasciné par le design des montres en acier inoxydable depuis sa première Swatch et par l'esthétisme des montres squelettes, sa curiosité ne connait aucune limite. Ce dernier sait comment aiguiser sa plume pour vous partager les dernières nouveautés et tendances.

Leave a Comment